• Celui qui aime a raison (2005)

    • Année de production : 2005
      Sortie en France 26 avril 2006
      France
      Réalisateur Arnold Pasquier
      Drame
      67 mn

    Distribution :

    Marcos Gallon (Marcos), Osmar Zampieri (Osmar), Walmir Pavam (Walmir), Danilo Rabelo, Diogo Granato, Fabio Cypriano

    Synopsis :

    Marcos et Osmar vivent à São Paulo, au Brésil. Marcos rencontre Walmir. Ils vivent tous les trois ensemble. Un jour, Walmir disparaît. Son absence lance les deux hommes dans une quête sentimentale et urbaine où chacun, à sa façon, donne une réponse au manque.

    Secrets de tournage.

    A propos du réalisateur

    Auteur de nombreux documentaires, fictions, installations multimédias, et programmes radiophoniques, Arnold Pasquier est un adepte du mélange des genres. Celui qui aime a raison s'inscrit dans la continuité d'une trilogie intitulée "Tous ont besoin d'amour". Tournée à Palerme, Barcelone et Bourges, cette trilogie développe la thématique "chorégraphie et paysage" chère au réalisateur.

    Geste, mime et danse

    Celui qui aime a raison est dépourvu de dialogues. Le réalisateur Arnold Pasquier explique ce parti pris : "Je trouvais là un double enjeu : calmer mon ardeur à écrire des dialogues, à expliquer par les mots et inventer des solutions visuelles au récit (...) Cette approche "silencieuse" m'a sans doute obligé à prendre en compte les déplacements, les attitudes, le jeu des regards et des corps pour traduire les sentiments.".

    Tournage à São Paulo

    Pour écrire le scénario de Celui qui aime a raison, le réalisateur Arnold Pasquier s'est immergé dans la ville et l'ambiance de Sao Paulo : "Sao Paulo a représenté un saut vers un continent inconnu dont j'avais peu de représentations. Je savais que je voulais trouver un paysage moderne pour y frotter mes histoires. New York me paraissait trop découvert, Rotterdam, trop proche, comme Londres. Sao Paulo émergeait d'un bain d'images contrastées : une des plus grandes villes du monde, la "New-York tropicale", un parc industriel gigantesque, la deuxième communauté japonaise après le Japon... une liste de superlatifs qui s'accommodaient mal à mes paysages. J'y ai fait, comme ailleurs, mes marches solitaires, captant, enregistrant, repérant des lieux. Dans l'incroyable chaos urbain, j'ai fait l'expérience de ce que l'oubli du passé peut avoir de stimulant et de provocant pour l'esprit."

    Un projet artistique

    Celui qui aime a raison a été réalisé avec le soutien de l'Association française d'action artistique, programme "Villa Médicis hors-les-murs". (AlloCine)

    Bande-annonce.

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :